Le grenier de l'histoire, des mystères, de l'insolites et du féérique

forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES POSSESSIONS OCCIDENTALES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 2011
Date d'inscription : 29/12/2015

MessageSujet: Re: LES POSSESSIONS OCCIDENTALES   Lun 25 Avr - 18:34

COMMANDERIE D’HARGIMONT




Vue générale


Belgique, province du Luxembourg, à 7 km au sud-ouest de Marche-en-Famenne



Entrée de la commanderie


En 1191, le comte de Namur, Henri II L'aveugle, fait don aux Templiers de son fief d'Hargimont pour qu'ils y installent une maison pour la rémission de ses péchés et le repos de l'âme de ses ancêtres.



Détails des bâtiments


Ce don initial, daté de Trèves le 19 juillet 1191 comportait une terre de 52 bonniers de terres et de bois, le manoir qui s'y trouve ainsi que les droits de basse-justice sur les terres de la seigneurie.




Détails des bâtiments


En 1248, le domaine de la commanderie s'agrandit grâce au seigneur Ponsard de Soyen qui fait don à l'Ordre représenté par le commandeur Frère Aubert, de son fief de Cheneu, le long de la route menant à Nassogne.



Entrée commanderie


En 1313, après la dévolution des biens des Templiers aux Hospitaliers, l'inventaire de la commanderie mentionne un domaine de 72 bonniers de terre arable, 21 bonniers de petit bois pour le chauffage et les fours, 7 bonniers de prés pour le pâturage du bétail, une rente annuelle de 100 chapons et 50 sous tournois. La commanderie récoltait aussi la dîme du village évaluée à 15 muids de blé et le moulin rapportait 15 muids de mouture.



Détails des bâtiments



A l'exception de quelques pierres récupérées dans des constructions plus récentes, il ne reste rien des bâtiments de la commanderie. A son emplacement, se trouvent deux fermes qui ont été complètement reconstruites au cours des 18ème et 19ème siècles
Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions.forumactif.com
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 2011
Date d'inscription : 29/12/2015

MessageSujet: Re: LES POSSESSIONS OCCIDENTALES   Lun 25 Avr - 18:41












• Pérousses












Dernière édition par Lanaelle du Chastel le Ven 11 Nov - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions.forumactif.com
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 2011
Date d'inscription : 29/12/2015

MessageSujet: Re: LES POSSESSIONS OCCIDENTALES   Lun 25 Avr - 18:45


COMMANDERIE DE PEROUSSE (Italie)







La Commanderie de Pérouse, connue localement sous le nom Chiesa di San Bevignate, est située dans le quartier de Monteluce à Pérouse en Italie. Le site, propriété de la Mairie de Pérouse, a été ouvert au public en juillet 2009.


Etat


L'histoire de l'église est intimement liée à celle de l'ordre du Temple. San Bevignate, surnommé le « saint mystérieux de Pérouse », était un ermite local, qui vécut et mourut sur les terres du Temple. Sur ce lieu proche de Pérouse convergèrent un ensemble complexe de faits religieux et civils qui se sont déroulés autour de la moitié du XIIIe siècle. La construction du sanctuaire lui-même est le résultat de divers mouvements:


• La « grande dévotion » des Flagellants, un mouvement né à Pérouse en 1260 qui s'étendit à l'Italie entière ;
• Le programme du « peuple », la nouvelle classe dirigeante de la ville qui entendait ériger « son » église et qui aurait voulu disposer de « son » saint (mais, en dépit de ses efforts, san Bevignate n'a été canonisé qu'au XVIIe siècle) ;
• L'existence régionale de nombreuses expériences érémitiques (de san Bevignate à Raniero Fasani, initiateur du mouvement des Flagellants, et beaucoup d'autres encore) ;
• La décision des Templiers d'avoir leur propre sanctuaire à la place de l'ancien site de San Giustino d'Arna dont ils furent chassés en 1283. Les bénédictins, à qui cette abbaye appartenait, contestèrent en effet avec succès la donation faite en 1238 par le Pape Grégoire IX aux templiers ;
• Leur souhait d'avoir un « saint templier » officiellement reconnu par l'Église.







Historique


La construction de l'église s'étala de 1256 à 1262, après quoi frater Bonvicinus, un moine-chevalier relativement influent sous les pontificats de Grégoire IX, Innocent IV et Alexandre IV, mena à terme le projet des templiers.


Elle dépendait alors de la commanderie de Saint-Justin (San Giustino), située plus au nord près du hameau de « Piccione ». Lorsqu'en 1283, les templiers furent chassés de celle-ci, ils établirent le siège de leur commanderie à Saint-Bevignate. À cette époque, l'endroit était désigné sous le vocable de Saint-Jérome (San Girolamo) et de Saint-Bevignate mais le commandeur du lieu se faisait toujours appeler « Commandeur de San Giustino et de San Girolamo »

En 1312, avec la suppression de l'ordre du Temple, les chevaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem prennent possession du monastère.

En 1324, Rico di Corbolo, un marchand de Pérouse, acquit tout le complexe et y installa une communauté de moniale pour sa femme Caterina, sa fille Coluccia et 23 autres religieuses, régie par l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. En 1517, des raisons financières contraignirent ces sœurs à abandonner le monastère qui demeurera pourtant sous le contrôle de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. À partir de cette date, l'église perd progressivement de son importance et en 1860, avec la suppression de divers organismes religieux, l'église devient propriété de la Commune et est définitivement sécularisée.


Commandeur templier

• Guillaume de Cussac : 1283




Organisation : La chapelle et ses fresques




Abside



La typologie du sanctuaire, conçu comme lieu de culte d'un ordre militaire, révèle d'étroites ressemblances avec les chapelles austères et dépouillées qu'ont fait construire les chevaliers du Temple en Palestine, qu'ils considéraient être la Terre sainte. Elle présente les mêmes caractéristiques architecturales que les églises de Sainte-Marie de Monteluce et de l'abbaye de Sainte-Marie-de-Valdiponte à Montelabate, construites sur la même ligne d'orientation campagne-ville que la commanderie de Pérouse.

L'intérieur se compose d'une nef unique, composée de deux travées voûtées d'ogives (qui ont remplacé la charpente originelle) ; l'abside carrée, placée au-dessus d'une crypte, est en légère surélévation par rapport au sol de l'église et est précédée d'un impressionnant arc triomphal.

Toute l'histoire du lieu est facilement lisible dans les ensembles picturaux d'époques différentes, encore visibles sur les murs. Il y a la Procession des flagellants, la splendide Bataille entre templiers et musulmans, et la courte Légende de saint Bévignate. Sur le manteau de ce dernier, de nombreux pèlerins, et certains templiers, ont inscrit des messages tout au long des XIVe et XVe siècles.




Fresque - détails



La nef, le chœur, la contre-façade et l'abside sont recouvertes de fresques intéressantes, commencées aussitôt la construction du sanctuaire finie. Les fresques peintes de la nef représentent des flagellants partis de Pérouse. La contre-façade montre des scènes de la vie quotidienne des templiers en Terre Sainte (scènes de voyages, de combats ou de vies dans les forteresses)6. Dans l'abside, également ornée de nombreux symboles liés à l'ordre du Temple (par exemple des croix cosmologiques, des étoiles), se succèdent des tableaux (1260-1270) dont le style est proche d'autres représentations du XIIIe siècle des environs de Pérouse, comme ceux de San Prospero.

C'est également durant cette période qu'apparaissent les fresques visibles sur l'arc triomphal et sur le côté occidental de la nef, tandis que les figures des Apôtres, distribuées sur tout le périmètre de l'édifice, sont d'une époque un peu plus postérieure, aux environs de1280, et coïncident probablement avec une nouvelle consécration de l'église.



Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES POSSESSIONS OCCIDENTALES   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES POSSESSIONS OCCIDENTALES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Samoa occidentales
» Les 11
» Avis de marché - DRAC Rhône Alpes - Lyon (69) - restauration des élévations occidentales de la primatiale et de la manécanterie - lot 5 sculpture
» [Roman] K.W. Jeter : Les Ames Dévorées
» Posssession (Addicted) [Jessica]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le grenier de l'histoire, des mystères, de l'insolites et du féérique :: HISTOIRE :: L' ORDRE DU TEMPLE-
Sauter vers: