Le grenier de l'histoire, des mystères, de l'insolites et du féérique

forum privé
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LES CRITIQUES DES PROCES ET DEFENDEUR DES ACCUSES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 2054
Date d'inscription : 29/12/2015

MessageSujet: LES CRITIQUES DES PROCES ET DEFENDEUR DES ACCUSES   Lun 16 Jan - 11:27





Révérend Francis Dane d’Andover





Reverend Francis Dane (1615-1697) - Decidedly against the concept of witchcraft, the reverend himself was accused of being a witch during the Salem Village hysteria of 1692; but, was never charged. He was baptized in Bishop's Stortford, England on November 20, 1615 and was probably born there. When he grew up, he attended King's College at the University of Cambridge, England, graduating in 1633. He and his parents, John Dane and Frances Bowyer Dane, immigrated to Massachusetts in 1633 first setting in Ipswich and Roxbury. Somewhere along the line, Francis married Elizabeth Ingalls, and the couple would have two sons and four daughters. In 1649, he became the second pastor of the North Parish Church in Andover,Massachusetts and founded its first school.

His views on witchcraft were well known, having come down against the concept in 1658 when John Godfrey of was accused of witchcraft, more than 30 years before the infamouswitch trials of Salem. Godfrey was charged with injuring the wife of Job Tyler by "Satanic acts," The Reverend Francis Dane testified on Godfrey's behalf, judging against the probability of witchcraft and Godfrey was freed of all charges.

There is no record of discord between the Reverend Dane and his congregation in the first three decades of his service and Dane was a highly respected and powerful member of the Andover community. Unfortunately, Dane's wife Elizabeth died in 1676 and a year later he married Mary Thomas.

Things began to change for Dane in 1680 when he was 65 years-old. At that time, church members began to complain about his capabilities and requested a younger, more vibrant minister for their church. In January, 1682, the congregation hired the young Reverend Thomas Barnard, who was a recent graduate of Harvard and protege of Cotton Mather. A short time later, the congregation stopped paying Dane's salary and gave Barnard a full salary. However, Dane petitioned the General Court in Boston, and the Andover Church was required to split the annual salary between the two pastors who would share the duties. The town complied, but split the £80 annual salary unevenly.

The split would pay Dane £30 per year, and Barnard £50, with the stipulation that when Dane retired or died, Barnard would receive the full annual salary. Neither man was pleased with the solution.

Though there were no major politics in the church over the next decade, there was tension between the two pastors. In 1689, Reverend Dane lost his second wife, and the following year, married for the third and final time to Hannah Abbot.

When the Salem witch trials began in 1692, Dane was 76 years-old and had lived in Andover for 44 years. What earlier had been tension between the two pastors would become an all out conflict when the Reverend Thomas Barnard invited two of the Salem Village accusers to attend prayer meetings in the church that included "touch tests," to find practitioners of witchcraft. While Barnard was instrumental in spreading the witchcraft hysteria, the Reverend Dane refused to take part in the witch hunt from the outset and would later begin a petition to the governor and to the General Court, condemning the witch trials and requesting that they end.

This split between the two pastors was picked up by the community, and before it was over, more members of Dane's family were accused than any other single family during the witch hysteria. In addition to members of Dane's extended family, two of his daughters, Elizabeth Dane Johnson and Abigail Dane Faulkner, and his daughter-in-law, Deliverance Haseltine Dane, were all arrested. Five of his grandchildren were also accused. The reverend himself was also accused, but, never charged.

The Reverend Dane was the driving force behind ending the trials in Andover. He first arranged for the Andover children to be let out of jail on bond in October 1692. Husbands, brothers, and fathers of the accused witches then joined Dane in petitioning the General Court for the release of the Andover women on the grounds that they were needed at home and with the coming of winter would not fare well in the prisons.

On October 18, 1692, he wrote a petition addressing what he believed to be the forced and false confessions of guilt made by women during the frenzy of the "touch tests," in order to save themselves from trial and possible execution. In the petition, he wrote that there was "reason to think that the extreme urgency that was used with some of them by their friends and others who privately examined them, and the fear they were then under, hath been an inducement to them to admit such things."

This was but his first attempt to explain the confessions of those who had been accused and to condemn the use of spectral evidence. Several more petitions would be sent as well as letters to the courts and his fellow ministers condemning the procedures, stating: "I believe the reports have been scandalous and unjust, neither will bear y light." Slander charges filed by Dane and members of his family, particularly Abigail Dane Faulkner, also aided in deterring the resurgence of accusations in Andover as well.

The Reverend Dane remained in Andover until his death on February 17, 1697. He is buried at the Old North Parish Burying Ground, in North Andover. Unfortunately, his grave is unmarked.













Révérend Francis Dane (1615-1697) - Décidément contre le concept de la sorcellerie, le révérend lui-même a été accusé d'être une sorcier pendant l'hystérie de Salem Village de 1692; Mais, n'a jamais été accusé. Il a été baptisé à Bishop's Stortford, en Angleterre, le 20 novembre 1615 et y est probablement né. Quand il a grandi, il a étudié au King's College  de l'Université de Cambridge, en Angleterre,  et a obtenu son diplôme en 1633. Lui  et ses parents, John Dane et Frances Bowyer Dane, ont  immigré au Massachusetts en 1633 premier installation  à Ipswich et Roxbury. En cours de route, Francis a épousé Elizabeth Ingalls, et le couple aura deux fils et quatre filles. En 1649, il est devenu le deuxième pasteur de l'église paroissiale du nord à Andover, Massachusetts et a fondé sa première école.


Son point de vue sur la sorcellerie était bien connu, il était déjà contre le concept en 1658 lorsque John Godfrey  a été accusé de sorcellerie, soit 30 ans avant les tristement célèbres procès de Salem. Godfrey a été accusé de blesser l'épouse de Job Tyler par «actes sataniques», le révérend Francis Dane a témoigné en faveur de Godfrey, jugeant contre la probabilité de la sorcellerie et Godfrey a été libéré de toutes les charges.


Il n'y a aucune discorde entre le révérend Dane et sa congrégation dans les trois premières décennies de son service et Dane était un membre très respecté et puissant de la communauté d'Andover. Malheureusement, la femme de Dane, Elizabeth est morte en 1676 et un an plus tard, il a épousé Mary Thomas.

Les choses ont commencé à changer pour Dane en 1680 quand il avait 65 ans. À cette époque, les membres de l'église ont commencé à se plaindre de ses capacités et ont demandé à un ministre plus jeune et plus dynamique pour leur église. En janvier 1682, la congrégation embaucha le jeune révérend Thomas Barnard, récemment diplômé de Harvard et protégé de Cotton Mather. Peu de temps après, la congrégation a cessé de payer le salaire de Dane et a donné à Barnard un salaire complet. Cependant, Dane a adressé une requête à la Cour générale à Boston, et l'Église Andover était tenue de fractionner le salaire annuel entre les deux pasteurs qui partageaient les fonctions. La ville a respecté, mais a divisé le salaire annuel de 80 livres irrégulièrement.
Frances Dane recevait 30 £ par an et Barnard 50 £, à la condition que lorsque Dane, prendrait sa retraite ou serait décédé, Barnard recevrait le salaire annuel plein. Aucun des deux n’ont été content de la solution


Bien qu'il n'y ait pas eu de politique majeure dans l'église au cours de la décennie suivante, il y avait des tensions entre les deux pasteurs. En 1689, le révérend Dane a perdu sa deuxième épouse, et l'année suivante, il s'est marié pour la troisième et dernière fois à Hannah Abbot.


Lorsque les procès des sorcières de Salem ont commencé en 1692, Dane avait 76 ans et avait vécu à Andover pendant 44 ans. Ce qui avait précédemment été la tension entre les deux pasteurs deviendrait un conflit total quand le révérend Thomas Barnard a invité deux des accusatrices de Salem Village à assister à des réunions de prière dans l'église qui comprenait des «tests tactiles» pour trouver des pratiquants de sorcellerie. Bien que Barnard ait contribué à répandre l'hystérie de la sorcellerie, le Révérend Dane a refusé dès le début de participer à la chasse aux sorcières et a ensuite lancé une pétition au gouverneur et au Tribunal, condamnant les procès de sorcellerie et demandant leur fin.


Cette division entre les deux pasteurs a été reprise par la communauté, et avant qu'elle soit terminée, plus de membres de la famille de Dane ont été accusés que toute autre famille pendant l'hystérie des sorcières. En plus des membres de la famille élargie de Dane, deux de ses filles, Elizabeth Dane Johnson et Abigail Dane Faulkner, et sa belle-fille, Deliverance Haseltine Dane, ont toutes été arrêtés. Cinq de ses petits-enfants ont également été accusés. Le révérend lui-même fut également accusé, mais jamais inculpé.


Le Révérend Dane était la force motrice pour mettre fin aux procès à Andover. Il a d'abord pris des dispositions pour que les enfants d'Andover soient libérés de prison en octobre 1692. Les maris, les frères et les pères des sorcières accusées se sont ensuite joints à Dane pour demander au Tribunal général de libérer les femmes d’Andover au motif qu'elles étaient Nécessaires à la maison et avec l'arrivée de l'hiver ne survivraieint pas dans les prisons.


Le 18 octobre 1692, il écrivit une pétition traitant de ce qu'il croyait être les aveux forcés et des faux de la culpabilité faite par les femmes pendant la frénésie des «épreuves tactiles», afin de se sauver de procès et d'exécution possible. Dans la pétition, il a écrit qu'il y avait «lieu de penser que l'extrême urgence qui a été utilisé avec certains d'entre eux par leurs amis et d'autres qui les ont examinés en privé, et la crainte qu'ils subissaient ensuite, a été une incitation à admettre de telles choses."

Ce n'était que sa première tentative d'expliquer les aveux de ceux qui avaient été accusés et de condamner l'utilisation de preuves spectrales. Plusieurs autres pétitions seront envoyées ainsi que des lettres aux tribunaux et à ses collègues ministres condamnant les procédures, déclarant: «Je crois que les rapports ont été scandaleux et injustes, ne porteront pas la lumière. Les accusations de diffamation déposées par Dane et des membres de sa famille, en particulier Abigail Dane Faulkner, ont également aidé à dissuader la résurgence des accusations dans Andover aussi.



Le Révérend Dane est resté à Andover jusqu'à sa mort le 17 février 1697. Il est enterré au Old Parish North Burying Ground , dans le nord d'Andover. Malheureusement, sa tombe n'est pas marquée
.






SOURCE :
http://www.legendsofamerica.com
TEXTE :
© Kathy Weiser/Legends of America, July, 2012.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions.forumactif.com
 
LES CRITIQUES DES PROCES ET DEFENDEUR DES ACCUSES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atonement (Expiation): les critiques presse et internet
» Iron man 2 critiques/ (pro/ spectateurs) débat
» Jane Austen au cinéma : livres critiques
» JUGEMENTS DERNIERS : LES PROCES PETAIN, NUREMBERG ET EICHMAN de Joseph Kessel
» Les critiques littéraires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le grenier de l'histoire, des mystères, de l'insolites et du féérique :: LES SORCIERES DE SALEM :: LEGEND OF AMERICA-
Sauter vers: