le forum de l'histoire, des mystères, de l'insolite et du féérique
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 HISTOIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 2269
Date d'inscription : 29/12/2015

MessageSujet: HISTOIRE   Lun 20 Fév - 22:22




Site sur le Mémorial des Sorcières de Salem en anglais.
j'ai traduit du mieux possible, désolée s'il y a des fautes.








SOURCE :
http://historyofmassachusetts.org/salem-witch-trials-memorial/
Rebecca Beatrice Brooks May 25, 2016


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions.forumactif.com
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 2269
Date d'inscription : 29/12/2015

MessageSujet: Re: HISTOIRE   Mar 21 Fév - 12:32





Salem Witch Trials Memorial:
Address: Liberty Street, Salem, Mass
Hours: open 24 hours
Admission: free









The Salem Witch Trials Memorial is a memorial in Salem, Mass dedicated to the victims of the Salem Witch Trials.

The memorial consists of 20 granite benches surrounded by a low stone wall. The stone slabs in the entryway to the memorial are inscribed with the victim’s protests, which were taken directly from the court records. The inscriptions say:




Le mémorial des procès des sorcières de Salem est un mémorial à Salem, Massachussett, dédié aux victimes des procès des sorcières de Salem.

Le mémorial est composé de 20 bancs de granit entouré d'un muret de pierre. Les dalles de pierre dans le hall d'entrée du mémorial sont inscrites avec les protestations des victimes, qui ont été prises directement à partir des dossiers de la cour. Les inscriptions disent:




“For my life now lies in your hands” = "Pour ma vie se trouve maintenant entre vos mains"
“On my dying day, I am no witch” = "Au jour de ma mort, je ne suis pas un sorcier"
“God knows I am innocent” =  «Dieu sait que je suis innocent"
“Oh Lord help me” = «Oh Seigneur aide-moi"
“I am wholly innocent of such wickedness” =  «Je suis totalement innocent de cette méchanceté"
“If I would confess i should save my life”  =  "Si je confesse, je devrais sauver ma vie"
“I do plead not guilty” =  «Je plaide vraiment non coupable"



There are also a number of black locust trees planted on the grounds of the memorial, which were believed to be the type of tree the victims were hanged from.

Each bench is engraved with names of the 20 victims of the Salem Witch Trials along with the date of their execution or death.

The memorial sits on a 5,400 square foot plot of land next to the Old Burying Point cemetery where the notorious Salem Witch Judge John Hathorne is buried as well as many other Salem residents from 1692.


Il y a aussi un certain nombre de faux caroubiers noirs plantés sur le terrain de la mémoire, qui étaient considérés comme le type d'arbre aux branches desquels les victimes ont été pendues.

Chaque banc est gravé avec les noms des 20 victimes des procès des sorcières de Salem ainsi que les dates de leur exécution ou de mort.
Le mémorial se trouve sur un terrain de 5400 pieds carrés (1645.8397 mètres carrés) de terrain à côté du cimetière Old Burying Point où le célèbre juge des procès de sorcières, John Hathorne est enterré, ainsi que beaucoup d'autres résidents de Salem en 1692.





Salem Witch Trials Memorial, Salem, Mass
Mémorial des procès des sorcières de Salem, Salem, Massachussett







The memorial was designed by artist Maggie Smith and architect James Cutler who based their design on the Vietnam Wall Memorial. According to the book The Best of Cutler Anderson Architects, the theme of the memorial is injustice:


“The Salem Witch Trials Tercentenary Memorial attempts to give form to concepts of injustice…The designers approached the idea of injustice through four words: Silence, Deafness, Persecution and Memory. To represent silence, they graded and organized the site to emphasize the surrounding tombstones as mute watchers looking into the memorial. For deafness, they inscribed the historical protests of innocence on the entry threshold and had them slide under the stone wall in mid-sentence. For persecution, they planted black locust trees, from which the accused believed to have been hanged. For memory, they enscribed the names, dates, and manners of death on stone slabs, which were then cantilevered from the stone wall as benches.”




Le mémorial a été conçu par l'artiste Maggie Smith et l'architecte James Cutler qui ont basé leur conception sur le mémorial du mur du Vietnam. Selon le livre « Le meilleur » de Cutler Anderson Architectes, le thème du mémorial est l'injustice:



"Le mémorial du tricentenaire des procès des sorcières de Salem tente de donner forme à des concepts d'injustice ... Les concepteurs ont abordé l'idée de l'injustice à travers quatre mots: le silence, la surdité, la persécution et la mémoire. Pour représenterle silence, ils ont classé et organisé le site pour souligner les pierres tombales environnantes comme des observateurs muets regardant le mémorial. Pour la surdité, ils ont inscrit les protestations historiques d’innocence sur le seuil d'entrée et les ont glissés sous le mur de pierre en milieu de phrase. Pour la persécution, ils ont planté des faux caroubiers noirs, qui pourraient être le type d’arbre ou les accusés ont été pendus. Pour la mémoire, ils ont inscrit les noms, les dates et les manières de la mort sur des dalles de pierre, qui étaient alors en porte-à-faux du mur de pierre comme des bancs.





Inscriptions on the entryway of the Salem Witch Trials Memorial
Inscriptions sur la porte d'entrée du Salem Witch Trials Memorial

_________________


Dernière édition par Lanaelle le Mar 21 Fév - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions.forumactif.com
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 2269
Date d'inscription : 29/12/2015

MessageSujet: Re: HISTOIRE   Mar 21 Fév - 12:38





The memorial was built in 1992 for the 300th anniversary of the Salem Witch Trials and is the first memorial in Salem dedicated to the witch trials.


The city had previously made plans to build a memorial on Gallows Hill, which was believed to be the site of the witch trials executions until recently, in 1892 for the 200th anniversary of the Salem Witch Trials.




Le mémorial a été construit en 1992 pour le 300e anniversaire des procès des sorcières de Salem et est le premier mémorial dédié aux procès des sorcières de Salem.


La ville avait déjà fait des plans pour construire un mémorial sur Gallows Hill (la Colline de potence), qui a été considéré comme le site des exécutions lors des procès des sorcières jusqu'à récemment, en 1892, pour le 200e anniversaire des procès des sorcières de Salem.






The plans caused a lot of controversy at the time though and ultimately fell through, according to the book A Storm of Witchcraft: The Salem Witch Trials and the American Experience by Emerson W. Baker:

“In 1892 members of the Essex Institute (Salem’s historical, literary, and scientific society and one of the forerunners of the Peabody Essex Museum) initiated an effort to build a memorial to the victims of 1692 in Salem. It was to take the form of a substantial forty-five-foot-high stone lookout tower placed on Gallows Hill. Bronze tablets with the names of the ‘martyrs’ would be attached, Supporters of the proposal believed that a memorial would ‘help instruct’ the thousands of annual visitors as well as local residents in ‘the lessons to be learned from the history of the delusion of 1692.’ However, opponents of the monument believed ‘the whole affair ought to be cast into oblivion as too horrible to contemplate; a shame on Salem and our community.’ There were also fears it might offend some of the old families in town whose ancestors had participated in the prosecution and execution of witches. The opponents won – the monument was never built. Even two hundred years later, the trials were a political hot potato.”



Even Nathaniel Hawthorne, himself a descendant of Judge John Hathorne, lamented the fact that there was no memorial on Gallows Hill in his 1835 essay, titled Alice Doane’s Appeal, during which he described his recent summertime visit to Gallows Hill:



Les plans ont causé beaucoup de controverse à l'époque et ont finalement échoué, selon le livre « A Storm of Witchcraft » (une tempête de Sorcellerie) : Les procès des sorcières de Salem et l'expérience américaine par Emerson W. Baker:


"En 1892, les membres de l'Institut Essex (la société historique, littéraire et scientifique de Salem et l'un des précurseurs de Peabody Essex Museum) ont amorcés un effort pour construire un mémorial aux victimes de 1692 à Salem. Il devait prendre la forme d'une tour de guet quarante-cinq pieds (13.715331 mètres) de haut en pierre placé sur Gallows Hill. Des tablettes de bronze avec les noms des «martyrs» y seraient attachés, les partisans de la proposition ont cru qu’un mémorial «aiderait à instruire» les milliers de visiteurs annuels ainsi que les résidents locaux dans «les leçons à retenir de l'histoire de l'illusion de 1692. Cependant, les opposants du monument ont cru que toute l'affaire devait être jetée dans l'oubli comme trop horrible à envisager; une honte sur Salem et notre communauté ». Il y avait également des craintes qu'il pourrait offenser certaines des vieilles familles de la ville dont les ancêtres avaient participé à la poursuite et à l'exécution des sorcières. Les opposants ont gagné - le monument n'a jamais été construit. Même deux cents ans plus tard, les procès étaient un sujet politique brûlant».


Même Nathaniel Hawthorne, lui-même descendant du juge John Hathorne, a déploré qu’il n’y ait eu aucun mémorial sur Gallows Hill dans son essai de 1835, intitulé « L’appel d’Alice Doane», pendant lequel il a décrit sa récente visite estivale à Gallows Hill:





The proposed memorial “look out” on gallows hill, salem
Le mémorial proposé «regardez dehors» sur la colline de la potence, salem
Proposed Gallows Hill Memorial, illustration published in Putnam’s Monthly Magazine, Volume 1, in 1893
Projet de Gallows Hill Memorial, illustration publié dans le magazine mensuel de Putnam, Volume 1, 1893


“At that season, to a distant spectator, the hill appears absolutely overlaid with gold, or covered with a glory of sunshine, even beneath a clouded sky. But the curious wanderer on the hill will perceive that all the grass, and everything that should nourish man or beast, has been destroyed by this vile and ineradicable weed: its tufted roots make the soil their own, and permit nothing else to vegetate among them; so that a physical curse may be said to have blasted the spot, where guilt and frenzy consummated the most execrable scene that our history blushes to record. For this was the field where superstition won her darkest triumph; the high place where our fathers set up their shame, to the mournful gaze of generations far remote. The dust of martyrs was beneath our feet. We stood on Gallows Hill…Yet, ere we left the hill, we could not but regret that there is nothing on its barren summit, no relic of old, nor lettered stone of later days, to assist the imagination in appealing to the heart. We build the memorial column on the height which our fathers made sacred with their blood, poured out in a holy cause. And here, in dark, funereal stone, should rise another monument, sadly commemorative of the errors of an earlier race, and not to be cast down, while the human heart has one infirmity that may result in crime.”

"A cette saison, à un spectateur lointain, la colline Apparaît absolument recouverte d'or, ou couverte d'une gloire de soleil, même sous un ciel assombri. Mais le promeneur curieux sur la colline percevra que toutes l’herbes, et tout ce qui devrait  nourrir l'homme ou la bête, ont été détruits par cette mauvaise herbe vile et indéracinable: ses racines touffues rendent le sol propre, et ne permettent à rien d’autre de végéter parmi eux ; pour que l’on puisse dire qu’une malédiction physique a frappé l’endroit, où la culpabilité et la frénésie ont consommé la scène la plus exécrable que notre histoire rougit d’enregistrer. Car ceci était le champ où la superstition gagna son triomphe le plus sombre; le haut lieu où nos Pères ont mis en place leur honte, au regard triste des générations lointaines. La poussière des martyrs était sous nos pieds. Nous étions sur Gallows Hill ... Pourtant, avant de quitter la colline, nous ne pouvions que regretter qu'il n'y a rien sur son sommet stérile, aucune relique d’autrefois, ni pierre lettrée des derniers jours, pour aider l'imagination à faire appel au cœur. Nous construisons la colonne commémorative sur la hauteur que nos pères rendirent sacrée de leur sang, versé dans une cause sainte. Et ici, dans la pierre sombre et  funèbre, doit monter un autre monument, tristement commémoratif des erreurs d'une course précédente et ne pas être détruit, tandis que le cœur humain a une infirmité qui peut aboutir au crime".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions.forumactif.com
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 2269
Date d'inscription : 29/12/2015

MessageSujet: Re: HISTOIRE   Mar 21 Fév - 12:46

The Salem City Council debated building a memorial again in 1931 but eventually decided against awarding the $1,000 needed to fund the project. In 1936, Thomas Gannon gave the city a strip of land on Gallows Hill to build a memorial on. The city accepted the gift but never built the memorial.

Decades later, in April of 1986, the Salem Witch Trials Tercentenary Committee was founded to prepare for the 300th anniversary of the trials in 1992. One of the major goals for the committee was to finally build a memorial dedicated to the Salem Witch Trials. In 1991, the committee held an international competition to help find a design for the memorial. They received 246 entries and ultimately chose Smith and Cutler’s design.



Le conseil municipal de Salem a débattu de la construction d'un mémorial à nouveau en 1931, mais a finalement décidé de ne pas accorder les 1 000 $ nécessaires pour financer le projet. En 1936, Thomas Gannon a donné à la ville une bande de terre sur Gallows Hill pour construire un mémorial. La ville a accepté le cadeau mais n'a jamais construit le mémorial.

Des décennies plus tard, en Avril 1986, le Comité du Tricentenaire des procès des sorcières de Salem a été créé pour préparer le 300e anniversaire des procès en 1992. L'un des principaux objectifs de la commission était de construire enfin un mémorial dédié aux procès des sorcières de  Salem. En 1991, le comité a tenu un concours international pour aider à trouver un concept pour le mémorial. Ils ont reçu 246 propositions et ont finalement choisi la conception de Smith et Cutler.



The official plans for the current Salem Witch Trials Memorial were announced during a ceremony at the Essex Institute on November 14, 1991. During the ceremony, playwright Arthur Miller made a speech and read from the last act of his play The Crucible, which was inspired by the Salem Witch Trials.

The granite used to build the memorial came from an abandoned New Hampshire quarry. The project cost $100,000 which was funded through a grant from the National Endowment for the Arts.



Les plans officiels actuels pour le mémorial  des procès des sorcières de Salem ont été annoncés lors d'une cérémonie à l'Institut Essex le 14 Novembre 1991. Au cours de la cérémonie, le dramaturge Arthur Miller a fait un discours et a lu le dernier acte de sa pièce « The Crucible », qui a été inspiré par les procès des sorcières de Salem.

Le granit utilisé pour construire le mémorial est venu d'une carrière abandonnée du New Hampshire. Le projet a coûté 100 000 $ qui a été financé par une subvention de la National Endowment for the Arts (la Dotation Nationale pour les Arts).






The memorial was officially dedicated on August 5, 1992. At the dedication ceremony, author and Nobel Peace Prize winner, Elie Weisel made a speech explaining how the hatred and injustice that occurred in the Salem Witch Trials still exists today, according to an article in the Washington Post from September, 1992:

“This is the same theme on which Elie Wiesel touched in a public address at Salem last month. The Holocaust survivor and Nobel laureate had come before the markers of the witch memorial to do for the victims of the trials what Lincoln did for the Civil War dead at Gettysburg: to consecrate and remember, to explain their legacy in American life. ‘If I can’t stop all of the hate all over the world in all of the people, I can stop it in one place within me,’ he said. He spoke of the Los Angeles riots and the ethnic violence in the Balkans, acknowledging that ‘we still have our Salems.’”




Le mémorial a été officiellement inauguré le 5 Août 1992. A la cérémonie d’inauguration, l’auteur et lauréat du prix Nobel de la Paix, Elie Weisel a fait un discours expliquant comment la haine et l'injustice qui a eu lieu dans les procès des sorcières de Salem existe encore aujourd'hui, selon un article le Washington post de Septembre 1992:


"C’est le même thème sur lequel Elie Wiesel touché dans un discours public à Salem le mois dernier. Le survivant de l'Holocauste et prix Nobel était venus  avant les marqueurs du monument aux sorcières pour faire pour  les victimes des procès ce que Lincoln a fait pour les morts de  la guerre civile à Gettysburg: consacrer et se souvenir, expliquer leur héritage dans la vie américaine. «Si je ne peux pas arrêter tout le haine partout dans le monde entier pour toutes les personnes, je peux l'arrêter en un seul endroit en moi » a-t-il dit. Il a parlé des émeutes de Los Angeles et la violence ethnique dans les Balkans, en reconnaissant que «nous avons toujours notre Salems. '"



Since the location of the victim’s graves remain unknown, the memorial also serves as a place for visitors, as well as the victim’s many descendants, to pay their respects to the victims. Visitors often leave flowers, cards and notes for the victims on their individual benches. The victims honored at the memorial are:




Puisque  l'emplacement des tombes des victimes demeure inconnu, le mémorial sert également de lieu de visite pour les visiteurs, ainsi qu’aux nombreux descendants des victimes, pour rendre hommage aux victimes. Souvent, les visiteurs laissent des fleurs, des cartes et des notes pour les victimes sur leurs bancs individuels. Les victimes honorés au mémorial sont:




Bridget Bishop
Sarah Good
Elizabeth Howe
Susannah Martin
Rebecca Nurse

Sarah Wildes
George Burroughs
Martha Carrier
John Willard
George Jacobs, Sr,
John Proctor

Alice Parker
Mary Parker
Ann Pudeator
Wilmot Redd
Margaret Scott
Samuel Wardwell
Martha Corey
Mary Easty
Giles Corey





Giles Corey’s Memorial Marker, Salem Witch Trials Memorial, Salem Mass, November 2015. Photo Credit: Rebecca Brooks
Mémorial commémoratif de Giles Corey, Mémorial des procès des sorcières de Salem, Massachusett, novembre 2015. Photo: Rebecca Brooks

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions.forumactif.com
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 2269
Date d'inscription : 29/12/2015

MessageSujet: Re: HISTOIRE   Mar 21 Fév - 12:50

In 2012, the Salem Witch Trials Memorial underwent a $120,000 restoration project. The stone walls were repaired, light fixtures were installed and the grounds were landscaped to restore the memorial back to the way it looked in 1992.

The Salem Witch Trials Memorial was rededicated in a ceremony held on September 9, 2012. The designers of the memorial, Smith and Cutler, attended the ceremony and a keynote speech was given by author, actor and U.S. marine Greg Allen Williams, who was honored for his role in saving the life of a Japanese man during the L.A. riots of 1992.


En 2012, le Mémorial des Procès des Sorcières de Salem a subi un projet de restauration de 120 000 $. Les murs en pierre ont été réparés, les luminaires ont été installés et les jardins ont été aménagés pour restaurer le monument de la même manière dont il a été créé en 1992.


Le Mémorial des Procès des sorcières de Salem a été reconsacré lors d'une cérémonie tenue le 9 Septembre 2012. Les concepteurs de la mémoire, Smith et Cutler, ont assisté à la cérémonie et un discours d’ouverture a été prononcé par l'auteur, acteur et US marine Greg Allen Williams, qui a été honoré pour son rôle dans la sauvegarde de la vie d'un homme japonais au cours des émeutes de Los Angeles de 1992.





Salem Witch Trials Memorial Rededication Plaque
Plaque commémorative des procès des sorcières de Salem






The Salem Witch Trials Memorial isn’t the only memorial in the Salem area dedicated to the witch trials. Another memorial, called the Salem Village Witchcraft Victim’s Memorial, is located at Hobart Street in Danvers, which used to be a part of Salem in 1692.

This memorial in Danvers was also built in 1992, and is located right across the street from the former site of the Salem Village meetinghouse. The memorial, built by the Witchcraft Tercentennial Committee of Danvers, features a granite Colonial pulpit on a broken chain of shackles and an eight-foot-high wall with the names and testimony of the victims.



Le mémorial des procès des sorcières de Salem n’est pas le seul monument dans la zone consacré aux procès des sorcières de Salem. Un autre monument, appelé Mémorial des victimes de sorcellerie de Salem Village est situé à Hobart Street à Danvers, qui était utilisé comme une partie de Salem en 1692.

Ce mémorial à Danvers aussi a été construit en 1992 et est situé juste en face de l'ancien site de la maison de réunion de Salem Village. Le mémorial, construit par le Comité du tricentenaire de la sorcellerie de Danvers, dispose d'une chaire colonial en granit sur une chaîne brisée de manilles et une paroi de huit pieds (2.438281 mètres) de haut avec les noms et les témoignages des victimes.



Salem Village Witchcraft Victim’s Memorial, Danvers, Mass, 2013. Photo Credit: Rebecca Brooks
Mémorial des victimes de la sorcellerie du village de Salem, Danvers, Mass., 2013. Crédit photo: Rebecca Brooks.



There is also now another witch trials memorial currently in the works in Salem. In January 2016, Proctor’s Ledge was confirmed as the location of the Salem Witch Trials executions and the city began plans to build a small memorial there, which will be unveiled in 2017 on the 325th anniversary of the witch trials. Funds are currently being raised to build the memorial and officials are seeking input from residents about the memorial’s design.

Since Proctor’s Ledge is an undeveloped area surrounded by residential homes and no memorial currently exists there yet, city officials urge visitors not to go there for now and instead suggest they visit the Salem Witch Trials Memorial on Liberty Street.


Il y a aussi maintenant un autre mémorial des procès de sorcellerie actuellement en travaux à Salem. En Janvier 2016, Ledge Proctor a été confirmé comme l'emplacement des exécutions des Sorcières de Salem et la ville a commencé des plans pour construire un petit mémorial là, qui sera dévoilé en 2017 lors du 325e anniversaire des procès de sorcellerie. Les fonds sont actuellement élevés pour construire le mémorial et les fonctionnaires cherchent la contribution des résidents au sujet de la conception du mémorial.

Puique Proctor’s Ledge est une zone peu développée entouré de maisons résidentielles et aucun mémorial n’existe actuellement là-bas, les responsables municipaux invitent les visiteurs à ne pas y aller pour le moment et leur suggèrent plutôt d’aller visiter les mémoriaux des procès des sorcières de Salem sur Liberty Street.



















































_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HISTOIRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
HISTOIRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de l'histoire, des mystères, de l'insolites et du féérique :: LES SORCIERES DE SALEM :: SALEM WITCH TRIALS MEMORIAL-
Sauter vers: